Le Class40 IBSA d'Alberto Bona sur le podium : troisième place à la Transat Jacques Vabre 2023

Alberto Bona et son co-skipper Pablo Santurde del Arco ont pris la troisième place avec le Class 40 IBSA dans la Transat Jacques Vabre, la course transocéanique entre Le Havre (France) et la Martinique (Caraïbes). La ligne d'arrivée a été atteinte après 18 jours, 21 heures, 21 minutes et 47 secondes de navigation, et 5 466 milles parcourus.

La 16e édition de cette régate - l'une des plus difficiles, prestigieuses et compétitives au monde - restera dans les annales pour sa complexité et sa stratégie, avec des conditions météorologiques extrêmes au départ et une arrivée palpitante.

"Un résultat important dans l'une des régates les plus difficiles auxquelles j'ai participé", a déclaré Alberto Bona à son arrivée. "Nous avons eu toutes les conditions météorologiques possibles, de la tempête au calme, nous avons changé de direction en empannant un nombre incalculable de fois - déplaçant ainsi deux cents kilos à l'intérieur du bateau à chaque fois ; nous avons pris des décisions très complexes et surmonté le froid, la chaleur et la fatigue. La troisième place est un objectif atteint : nous avons fait une belle course ! Merci à IBSA qui nous a accueillis ici avec un enthousiasme peu commun, attendant notre arrivée et fêtant avec nous ce podium qui, pour le projet triennal "Sailing into the Future. Together", est un grand objectif".

DES CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES EXTRÊMES AUX ALIZÉS FAIBLES : UNE STRATÉGIE COMPLEXE POUR LA TRANSAT JACQUE VABRE

L'édition 2023 de la Transat Jacques Vabre n'a pas manqué de rebondissements de dernière minute. Face à la perspective d'une tempête d'une rare intensité, le comité de course a décidé de modifier le parcours en prévoyant - pour les catégories Class 40 et Ocean Fifty – une étape à Lorient, en Bretagne, après quelque 300 milles de navigation. Alberto Bona et Pablo Santurde sur le Class40 IBSA ont terminé cette première étape en huitième position, après avoir navigué dans une véritable tempête pendant un jour et demi.

Lors de la deuxième étape, qui a débuté le 6 novembre à Lorient, le Class40 IBSA est resté fermement dans le groupe de tête. La reprise a confronté les équipages à des vagues impressionnantes, des courants forts et des vents puissants le long du Golfe de Gascogne.

Après environ une semaine de navigation, Alberto Bona et d'autres bateaux ont opté pour la "route du sud", à la recherche de courants favorables. Cependant, le 13 novembre, une grande partie de la flotte a commencé à se diriger vers l'ouest/nord-ouest dans l'attente d'une dépression qui ramènerait le vent au centre de l'Atlantique : une nouvelle route qui s'est ouverte de manière inattendue.

La flotte des Class40 s'est alors séparée, comme s'il s'agissait de deux courses différentes avec la même ligne d'arrivée. Alberto Bona a navigué vers le sud avec détermination, réussissant à garder le contrôle à la fois du groupe de tête et des équipages qui le poursuivaient depuis l'arrière. Le compte à rebours a commencé le 21 novembre, avec une situation de calme qui a ralenti les deux flottes. Finalement, lors de la dernière nuit de course, le Class40 IBSA a regagné quelques positions et l'avance nécessaire pour s'assurer une place sur le podium. Une troisième place qui scelle une saison de succès et de satisfaction pour Alberto Bona et IBSA qui, ensemble, ont parcouru plus de 13 000 milles, participé à six régates et remporté le RORC Caribbean 600 et Les Sables-Horta-Les Sables.

SAILING INTO THE FUTURE. TOGETHER: AU REVOIR AU 2024

TRANSAT JACQUES VABRE 2023